Belvédère de S. Lourenço (Vila Chã)

Nous sommes dans l'un des points les plus élevés du “arriba” fossile, une ligne de roches qui sépare une plaine côtière des premiers reliefs naissants. Et c'est un endroit privilégié, une fois que nous apercevons une vaste étendue de paysages à perte de vue! Face à la mer, nous pouvons allonger un regard audacieux, si la brume de l'Atlantique ne nous empêche pas d’y jeter un oeil, nous distinguons les célèbres "Cavalos de Fão", ces rochers frappés par les vagues, blancs de mousse lorsque la mer se resserre. Si nous laissons courir notre regard vers l'intérieur, à travers la ligne marquée par le Cávado, nous apercevons son passage sinueux et fertile à travers les champs uniques dont la vie est fraîcheur. Plus loin, les moulins de S. Félix. Plus près de nous, le Monte Faro. Mais le paysage naissant a également ses charmes a pas moins de trois dizaines de kilomètres, si le temps le permet, on distingue une bonne partie de la topographie du Minho jusqu’à Sameiro, du côté de Braga. Et au nord, un autre sommet, un promontoire de plus de la falaise Fossil, le mont do Facho.