a

Marinhas

Le Centro de Educação Ambiental, dans la Quinta do Paiva, est sans aucun doute un atout au niveau de la sensibilisation, de l´éducation ou de la formation à l´environnement. C´est un centre d´activité dynamique et innovateur sur l´environnement où sont étudiées et testées de nouvelles méthodes. Basé sur la formation et la clarification de la communauté. Ce centre encourage le développement et le principe de la responsabilité et de la citoyenneté vers la préservation de l'environnement de la commune. L'exposition permanente « Ambiente Interativo » est une des principales sources d'intérêt du centre qui possède une bibliothèque équipée de plusieurs articles relatives à l´environnement, une bibliothèque écologique, un auditoire de 70 places et une salle d´activité. Au niveau de l'espace extérieur, le Centro de Educação Ambiental, intègre les ateliers du Verdinho et du Caça-Sujões, les potagers pédagogiques, les potagers municipaux, les chemins de la biodiversité, un coin compostage, et un endroit pour pique-niquer.

A l´Abelheira, nous découvrons la richesse céréalière de cette région. Les anciens moulins sont des édifices cylindriques, construit en granit et situés sur le versant de la montagne, où les vents prédominants pouvaient de cette manière, être bien utilisés. Ainsi, le sommet du moulin, appelé « capucha »était mobile, pouvant être orienté par la » queue « du moulin- un gouvernail qui obligeait la « capucha « à tourner selon le vent, pour tirer ainsi profit de celui-ci. Il y´avait 4 voiles triangulaires, faisant fonctionner l´engrenage intérieur, constitué par la « entrosga » et la « carreta », qui à leur tour faisaient tourner la meule, aussi nommé « andadeira ». Son mouvement sur la meule fixe ou « dormente »transformait les céréales en farine. Tout ce mécanisme était monté à l'étage supérieur du moulin, où nous pouvions accéder par un escalier, l´étage supérieur étant destiné aux travaux des céréales et de la farine. Une autre manière de transformer la céréale en farine utilisée dans l'alimentation, était l'utilisation de la force hydraulique des rivières. C´est le cas de la rivière de l´Abelheira où beaucoup de moulins à eau étaient en fonction. Ces moulins à eau sont connus sous le nom de « copeira » ou « de montanha » qui sont une référence au mécanisme d´utilisation de la force des eaux. Au ruisseau de Peralta, pas très loin d´ici, était aussi utilisé le courant hydraulique par des machines à couper le bois.