a

Mar

C'est durant l´année 1854, que le Ministre des Œuvres Publiques, céda à la mairie de la paroisse de S. Bartolomeu, les terrains où se construira la future et actuelle église paroissiale. Les travaux ont commencé en 1906 et furent achevés 6 ans plus tard. De cette époque à ce jour, d'énormes travaux ont été réalisés, mais dans l'ensemble, l´église date du XXe siècle. Avant d'entrer, ne notez-vous rien d'étrange dans cette église? Bien sûr, vous avez remarqué que la porte est face à l'Est et le devant de l´église, où se trouve le Grand Autel, face à l´ouest. Exactement le contraire de ce qui est habituel dans les églises. À l´intérieur, nous pouvons observer plusieurs cadres qui représentent le chemin de croix, disposés sur les murs latéraux. Vous pourrez aussi observer les niches et les autels, avec leurs Saints. Retournons à l´extérieur. Le parvis peut vous paraître grand si vous le visitez un jour ordinaire mais imaginez le en période de fête, complètement rempli de pèlerins!

C´est précisément le 24 Août, que tous les ans, se déroule le pèlerinage en l'honneur de S. Bartolomeu, et aussi le »Bain Sacré. La fête commence 2 jours avant, avec le Marché du Lin. Aujourd’hui, ce marché est très varié, il se vend un peu de tout et très peu de Lin mais son nom est tout de même resté. Vous trouverez beaucoup d'objets traditionnels de l’artisanat exposé et commercialisés dans sur marché. Le jour suivant est le jour de la fête foraine, à la minhota, avec de la musique, la fête, le feu d'artifice, une fête foraine qui ressemble à bien d'autres fêtes de cette région. Mais le 24 Août est un jour différent, un jour spécial. Après la messe, se succède la procession jusqu'à la plage et la bénédiction des eaux. Tout au long de toute la journée, le Bain sacré. Le rituel plus ancien incluait aussi l'utilisation d'eau bénite, dans un rocher ou un ruisseau à quelques centaines de mètres de la chapelle, mais actuellement le Bain Sacré est réalisé simplement d´eau salée, dans les vagues de l´océan atlantique. Ce sont principalement les enfants du plus jeune âge qui participe au Bain Sacré. Dans les mains du baigneur, ils sont plongés dans les eaux, dans un rituel entre le profane et le chrétien qui prétend purifier préventivement par l'action de l´océan. Après le bain, il faut aussi offrir une poule noire au Saint. C'est difficile d'imaginer, un jour normal, sans fête, le bruit, le vacarme infantile, et la les chants des coqs qui parcourent la plage et les rues. À la fin de la journée, les poules sont vendues, et l'argent offert à la fête. Si vous n´êtes jamais allés à la fête de S. Bartolomeu le 24 Août, marquez cette date dans votre agenda, et venez l'année prochaine. Suivez le dicton populaire qui dit:

"Mon amour demande à ton père
Afin que je demande également au mien
Le 24 Août
Nous Allons à S. Bartolomeu

L’église “Velha” de Mar, fût durant de longs siècles, l’église principale de la paroisse. Mais du temple primitif, probablement une petite chapelle, reste seulement des documents. L´église qui existe actuellement, daterait de l'an 500 et a été agrandie durant 200 ans en fonction de la croissance de la population de la paroisse. Avec l'inauguration de l'actuelle église de la paroisse de S. Bartolomeu, l´Igreja Velha (Vieille Église) a été abandonnée. Vers la moitié du XXe siècle, elle se trouvait en ruine, avec le toit qui s'effondre, des broussailles à l´intérieur et à l´extérieur, des arcs et murs pratiquement détruits. Mais la population n'accepte pas cette situation et furent entrepris les travaux. En quatre ans, l´église retrouva un aspect normal et fut rouverte au culte le 23 Août 1954 le curé promit qu’ une fois par mois, serait dite une messe dans cette église. Mais à la fin du siècle de nouveaux travaux de rénovation furent nécessaires. Cependant, les marques d'un passé lointain résistent à toutes ces situations. Si vous disposez d'un peu de temps, cherchez, dans les pierres des murs de l´église les marques des maçons. Vous découvrirez certaines réellement intéressantes.

Le menhir est érigé au milieu d'un champs derrière l´église paroissiale, certainement un environnement très différent de celui de l’époque où il fut construit. Le menhir à plus de deux mètres de hauteur et présente des gravures pouvant représenter le début de figures anthropomorphiques. Les menhirs seraient des monuments mégalithiques relatifs aux cultes de la fertilité ou les marques symboliques des territoires. Son époque, pour cette région de la Péninsule Ibérique date de la fin du Néolithique jusqu´à l´Âge du Bronze. Curieusement, il n´y a pas si longtemps encore, la tradition populaire de la région affirmait que le menhir ou le « padrão » comme il est appelé ne pouvait pas être retiré de l'endroit où il se trouvait, car il était là pour protéger les terres et s'il était déplacé, l'océan envahirait les terres cultivées les rendant impropres à l´agriculture.